Les indésirables de retour à Moulins

Depuis le 9 mai 2000 un collectif de squatteur(e)s occupe un bâtiment vide, ancien centre des impôts de Moulins, situé au 28 bis rue de Trévise.

Cette réquisition vise d'une part à loger des personnes sans ressources qui viennent, pour certains, de se faire expulser par le préfet et ses sbires du squatt 93-101 rue Princesse le 6 avril 2000. Notre seconde motivation est d'en faire un lieu d'activités (restos, conférences, infoshop, concerts, ateliers ouverts: cycles, friperie, électricité, salle de jeux pour enfants, arts plastiques, jonglage...), en alternative au système socio-économique imposé:

  • Sélection par l'argent.
  • Oppressions sociales, sexuelles, raciales
  • Surconsommation d'une minorité au mépris d'autres.
  • Intoxication médiatique,
  • Aliénation carcérale.

Cette liste n'étant pas exhaustive.

À Moulins, nous avons déjà occupé " le Teepy " rue de Douai (toujours vide), " l'école " rue d'Arras (toujours vide), " le Garage " rue de Trévise (rasé), " le 55 " rue Philippe de Comines... Tous des lieux de vie et d'activités expulsés, murés et abandonnés sous prétexte de projets fantômes.

Le quartier en mutation forcée est mis en ruine, vidé de ses habitations populaires suite à une politique d'urbanisme tellement efficace que seule la spéculation immobilière gravitant autour de l'université prospère.

La répression systématique contre les squatts semble être la politique menée depuis 5 ans par les instances dirigeantes dont Martine Aubry, ministre de la solidarité. Ou sont la solidarité et la lutte contre l'exclusion prônée par le gouvernement socialiste ?

Les gesticulations électorales des candidat(e)s aux municipales de 2001, avec leurs discours et leurs fausses promesses nous donneront lieux et matières à exprimer notre colère.

Les instances dirigeantes locales et nationales doivent cesser de ne proposer aux non-riches que des logements sociaux standardisés et oppressants. Strict minimum vital qu'elles veulent nous faire passer pour sanitaire.

CONTRE TOUTES LES EXPULSIONS ET POUR L'OCCUPATION DES LIEUX A L'ABANDON!

REAPPROPRIONS NOUS NOS VIES, NOS RUES, NOS MAISONS!

LES IMPOTSTEURES


 

vous utilisez CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)
haut de la page  v/w3c  squattalille@no-log.org