Historik des squats lille 1995-2002

Le Clos Ferrer : un petit coin tranquille à Fives. Terrain vague, premiers contacts avec les journalistes, l'apprentissage, quoi. On y a tous laissé des souvenirs, beaux ou pas beaux. Le Clos Ferrer, c'était le nom pompeux donné par la SEDAF (promoteur immobilier), alors les squatters l'ont repris par dérision. Le bâtiment a été démoli juste après l'expulsion. Aujourd'hui, la SEDAF y a fait construire d'horribles pavillons. Elles ne sont toujours pas habitées. 

Pendant les 48 heures de fête d'ouverture, on a pu voir et entendre Les Reprises De Têtes, Tromatism, Moon in june, Les Kraal!, AEL, tous ça en concert et plusieurs perfs des Nawaks. Sans oublir la classique visite des flics. Durant les trois mois suivant de nombreuses personnes sont passées pour participer aux activités du lieu : réunions-discutions, bouffes végétariennes, soirées vidéos [ Zéro+ (Bruxelles) , Exploding Cinéma (London), Association Rikita (Lille) " trilogie des intouchables" ],  concerts  [ Donkey, Scatha, Quarantime, Copyright et des DJs ],  du théâtre de rue avec les Sang-Cailloux et une belle performance des Beurres et Ordinaires ( Toulouse ). 

Le Clos ferrer, dit la Verrue, lieu de vie et d'activités (début d'une longue série.), ouvert le 8 septembre 1995, expulsé par une centaine de flics armé jusqu'au dents le 6 décembre 1995, alors que la température était en dessous de zéro et que 15 personnes y vivaient...  Depuis la colère monte...

vous utilisez CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)
haut de la page  v/w3c  squattalille@no-log.org