NE PAS PRENDRE POSITION C'EST PRENDRE POSITION



Ce texte ne vise pas à occulter une fois de plus la parole des femmes ni à chroniquer la fête mixte organisée par les filles en colère le 06 mai dernier dans un squatt ouvert pour l'occasion. Ce texte s'adresse à des hommes. L'ouverture à l'arrache d'un lieu pour une fête sauvage ne pouvait que ravir les squatteurs et squatteuses lilloises mais voilà, l'organisation était non mixte filles. Une fête organisée par un groupe non mixte mâle comme cela se produit de fait régulièrement n'aurait sans doute pas soulevé autant de polémiques, mais voilà, aujourd'hui encore le féminisme est difficilement, voire nonaccepté dans les cercles dits progressistes.
Les remarques du style "ah encore une fête basée sur la discrimination des sexes" "va te faire enculer sale féministe frigide" ou "pour faire ça autant rien faire" ainsi que les attitudes méprisantes, les propos vexants ou les demandes de justification incessantes ne sont pas bénignes ou innocentes: ce sont les prises de position souvent très claires contre le féminisme ou ses manifestations, du moins une hostilité marquée de la part d'hommes à l'égard de femmes qui s'organisent.
Il est temps pour nous de se désolidariser de ce groupe d'hommes oppressants afin de prendre position contre les vieilles gardes révolutionnaires et assimilées qui véhiculent et renforcent le discours dominant des mâles blancs...Nous ne voulons plus de ces réactions et de ces attitudes qui profitent au patriacat dans des milieux qui sont censés le combattre. Parce que notre responsabilité dans l'oppression globale est trop grande pour qu'on puisse cautionner par le silence ou la désertion des attitudes et réactions rétrogrades...


vous utilisez CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)
haut de la page  v/w3c  squattalille@no-log.org